Voici le temps de la réouverture de la galerie du Chemin !

Avec nos meilleurs vœux pour l’année 2024, nous avons le plaisir de vous présenter la nouvelle exposition :

« Empreintes figurées (Annie Pelzak)

vs

Impressions abstraites (Eric Vecchione) »

 
L’exposition présente une confrontation entre deux démarches esthétiques radicalement opposées et pourtant complémentaires par leur hymne à la liberté.
 
Dans ses « Portraits – empreintes » réalisés à la manière d’un monotype sur papier journal, Annie Pelzak explore le sujet éternel de la figure humaine. Véritable farandole de visages imaginaires, ses portraits placés sous le signe de l’écoulement du temps, et dont le dessin est issu des profondeurs archaïques de l’enfance, sont faits de traces, d’inachevé, d’effacement de la matière… Leur support offre aussi les surprises d’un dialogue du monde pictural avec celui l’écrit. Une place majeure est ainsi accordée à l’imaginaire du « regardeur » .
 
Cette liberté propre à l’imaginaire, par delà l’opposition des styles, caractérise aussi l’œuvre gestuelle d’Eric Vecchione : dans ses « Impressions abstraites » , cet artiste, qui a dès l’enfance baigné dans l’abstraction picturale (sa famille fréquentait Pulga, Hartung, Mathieu, Zao Wou Ki…), s’inspire de sa pratique rythmique de danseur professionnel pour composer des toiles « musicales » sombres, techniques et sensuelles à l’image du tango argentin, ou joyeuses et colorées comme le rock et la salsa…
 
 

"Empreintes figurées" - Annie Pelzak

"Impressions abstraites" - Eric Vecchione

Vernissage du samedi 27 janvier 2024