Contexte de la galerie

Situation géographique

 

Port-de-Juigné est un hameau édifé au bord de la rive droite de la Sarthe; il dépend de la commune de Juigné-sur-Sarthe (1200 habitants). Celle-ci est membre de la Communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe (17 communes).

Sa situation géographique place Port-de-Juigné :

à proximité immédiate (2 kms) de la ville de Sablé-sur-Sarthe (10 000 habitants, bassin d’activités secondaires et tertiaires, gare TER et TGV),

au cœur de la Vallée de la Sarthe (écluse du XIXe siècle toujours en fonction ; port de plaisance où barques, gabares et péniches peuvent venir le temps de quelques heures faire une halte ; zone bénéfciant d’un plan de développement touristique du Conseil Départemental),

à 2 minutes à pied de la commune de Solesmes, située sur la rive opposée de la Sarthe et à laquelle il est relié par un vieux pont.

à 15 mns en voiture des communes de Malicorne-sur-Sarthe, labellisée Ville et Métiers d’art, ainsi que d’Asnières-sur-Vègre, Brûlon, Parcé-sur-Sarthe et Saint-Denis d’Anjou labellisées « Petites cités de caractère ».

Au cœur du triangle composé des villes du Mans (Sarthe), Laval (Mayenne) et Angers (Maine-et-Loire) distantes de moins 50 kms, Port-de-Juigné est aux confns du Maine et de l’Anjou.

Histoire culturelle

 

L’histoire culturelle de Port-de-Juigné est inséparable de celle de Solesmes.

L’abbaye bénédictine Saint-Pierre, aux origines du XIe siècle et restaurée au XIXe siècle, s’élève en bord de Sarthe. De vaste ampleur architecturale et jouxtée par l’abbaye Sainte-Cécile, elle est célèbre pour les chants grégoriens de ses moines. Haut lieu cultuel, patrimonial et touristique, l’abbaye constitue un pôle culturel d’attraction régionale, nationale et internationale (60 000 visiteurs par an).

Artistes ou écrivains y sont venus en retraite spirituelle (Mérimée, Villiers de l’Isle Adam, Bazin, Huysmans, Claudel, Mauriac, Montherlant, Valéry, Sachs, Weil, Maritain…) ou ont choisi de venir vivre à proximité :

à Solesmes, l’écrivain et poète ami des surréalistes Pierre Reverdy (1889-1960), est venu vivre à partir de
1926 jusqu’à son décès ; il y a écrit ses plus beaux recueils, tels Sources du vent, Ferraille ou Le Chant des
morts,

à Port-de-Juigné, le sculpteur d’art sacré Raymond Dubois (1904-1982), est venu vivre à partir de 1929
jusqu’à son décès ; il y a bâti la Chapelle Notre-Dame du Nid (toujours visitable aujourd’hui) et a donné
son nom à la rue principale du hameau.

Jusqu’en 2015, l’ancien atelier de ce dernier abrita l’ « Amusant Musée » (un musée du jouet et d’objets insolites) créé vingt auparavant par son fls Jean Viannet Dubois.

L’histoire de Port-de-Juigné fait partie de celles du village de Juigné-sur-Sarthe, de la Communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe ainsi que de la Vallée de la Sarthe. Ces territoires ruraux sont héritiers d’une riche histoire patrimoniale religieuse ou profane, chapelles, églises, manoirs et châteaux (souvent classés au répertoire des Monuments Historiques).